Trois enfants blessés sont rentrés chez eux

Ces trois adolescents étaient soignés à l’hôpital universitaire de Louvain depuis leur rapatriement de Suisse, en fin de semaine. Leur état de santé s’est amélioré et ils ont pu quitter ce samedi soir le Gasthuisberg (photo principale). Les 12 autres blessés qui sont encore soignés à l’hôpital de Louvain sont "tous conscients et hors de danger", ont indiqué les médecins.

« Tous les enfants ont passé une nuit calme, ce qui indique qu’ils se sentent en sécurité à l’hôpital de Louvain parce qu’ils sont proches de leur domicile et de leurs parents et famille », commentait ce samedi soir le chef du service de pédiatrie du Gasthuisberg, Chris Van Geet.

Van Geet a également félicité l’équipe médicale qui accompagne à l’hôpital universitaire de Louvain les enfants blessés mardi soir dans l’accident du car belge à Sierre, en Suisse. « Une équipe multidisciplinaire suit de très près le traitement médical des enfants. Tout le personnel soignant qui est impliqué dans les soins aux jeunes blessés effectue un excellent travail ».

Le médecin en chef Frank Rademakers a loué pour sa part la collaboration avec les services suisses de santé. « Le rapatriement des patients s’est très bien passé. Nous voulons exprimer notre appréciation pour la façon dont on a organisé en Suisse - malgré l’obstacle de la langue - les soins médicaux et l’accueil psychologique. Les dossiers médicaux des patients ont tous été transmis à la Belgique ».

"Profonde solidarité entre les deux écoles"

L’accompagnement psychologique des victimes de l’accident de car est placé sous la conduite du pédopsychiatre Peter Adriaenssens (photo). En plus de l’accompagnement individuel pour chaque blessé, des moments de discussion rassemblant tous les enfants concernés et leurs parents sont également organisés.

Peter Adriaenssens a constaté une grande solidarité entre tous les enfants et leurs parents et proches. « Ce qui frappe certainement, c’est l’absence de ‘frontière’ entre les deux écoles ». Pour pouvoir mieux organiser les moments de discussions de groupe, tous les jeunes patients ont été installés dans une même section de l’hôpital universitaire de Louvain. Des contacts réguliers ont également lieu avec les quatre enfants qui sont encore en soins intensifs, précise Peter Adriaenssens.

Ce samedi matin, une fillette grièvement blessée et hospitalisée à Berne avait été rapatriée vers le Gasthuisberg. Dans la soirée, trois des 15 blessés qui étaient encore soignés à l’hôpital de Louvain ont pu rentrer chez eux, leur état de santé s’étant suffisamment amélioré.