4 accompagnateurs de train agressés

Trois accompagnateurs de la SNCB se sont fait agresser physiquement dimanche matin dans des trains circulant en région anversoise. Un incident similaire a aussi été signalé samedi. Les auteurs des agressions ont été interpellés. Les chemins de fer belges dénoncent ce type de comportement à l’encontre de son personnel.

Les trois incidents qui ont eu lieu dimanche matin se sont produits, respectivement, sur la ligne Anvers-Bruxelles Midi, Anvers-Louvain et Anvers-Courtrai. Samedi soir, une agression similaire avait eu lieu sur la ligne Anvers-Charleroi. Quatre cas d’agression physique à l’encontre d’accompagnateurs de la SNCB en l’espace d’un seul week-end est exceptionnel.

Les incidents se sont vraisemblablement produits à la suite d’une discussion entre un accompagnateur et un voyageur au sujet du titre de transport. La direction des chemins de fer belges dénonce « vivement » ces nouveaux cas d’agression à l‘encontre de son personnel.

La SNCB tente d’endiguer le phénomène, notamment en introduisant des contrôles renforcés dans les trains et en apprenant à ses accompagnateurs comment réagir face à des voyageurs agressifs.

« Des enquêtes réalisées auprès de nos clients, il apparaît que le travail des accompagnateurs est très apprécié », explique l’administrateur délégué de la SNCB Marc Descheemaecker. « Je veux donc exprimer mon soutien aux accompagnateurs qui ont été victimes de ces agressions ». Deux accompagnateurs ont été hospitalisés après les faits. L’un d’entre eux a entretemps pu rentrer à la maison.

Les auteurs des agressions de ce week-end ont été interpellés.