Bientôt le choix entre homme, femme ou "autre"?

Çavaria, l'organisation parapluie qui représente les homosexuels, lesbiennes, bisexuels et transgenres de Flandre et de Bruxelles, demande le rajout d’une troisième identité sexuelle dans les formulaires types. Parallèlement aux propositions "homme" et "femme", elle veut ainsi que les personnes aient la possibilité de cocher une case "autre".

Cette possibilité existe déjà en Australie ou encore au Népal où cette troisième option proposée aux citoyens est ancrée dans la loi. Pour la coupole Çavaria, ces pays sont un exemple à suivre et la Belgique doit également introduire une telle règle.

Les transgenres sont des personnes qui vivent de manière permanente dans un autre genre que celui qui leur a été attribué biologiquement, sans avoir nécessairement modifié leur corps. Parmi ces personnes, on trouve également des transsexuels, qui ont modifié leur corps afin qu’il corresponde à leur genre préféré, ce qui peut impliquer le recours à la chirurgie ou à un traitement hormonal.

"Certaines personnes se sentent homme dans un corps de femme, et vice versa", explique Çavaria. "D’autres ne se sentent à l’aise dans aucune de ces identités, ou encore dans les deux, ou même certaines fois dans l’une et d’autres fois dans l’autre".

Selon la coupole flamande, nombreuses sont les personnes qui se sentiraient concernées par une troisième case proposant d’opter pour "autre".

Notons que les gouvernements fédéral et flamand ne se sont pas encore exprimés sur la question.