Le Médiateur a reçu beaucoup de plaintes pour économies

Alors que le nombre de dossiers introduits en 2011 auprès du Médiateur fédéral a diminué de 9%, le service a littéralement été inondé au début de cette année de réclamations sur des mesures d’économie décidées par le nouveau gouvernement fédéral. Le rapport annuel du Médiateur fédéral a été présenté ce mardi à la Chambre.

Le nombre de dossiers introduits l’an dernier auprès des services du Médiateur fédéral a diminué d’environ 9% en un an, pour atteindre un total de 7.682 dossiers, indique le rapport annuel publié lundi.

Cet ensemble de dossiers se compose de 1.388 demandes d’informations et de 6.294 réclamations, dont les trois quarts ont été jugées recevables. Près de la moitié des plaintes enregistrées concernent des décisions de l’Etat en matière d’asile et d’immigration, tandis qu’un quart des réclamations se rapportent à des décisions de l’administration des Finances.

Les principaux griefs concernent des questions de délais raisonnables, mais aussi l’absence d’information correcte ou une mauvaise application de la loi. Le rapport indique aussi que le résultat a été positif dans plus de 98% des dossiers pour les plaignants qui souhaitaient obtenir une correction ou ont engagé une tentative de médiation.

Le Médiateur fédéral s’est aussi montré rapide : plus de la moitié des réclamations ont ainsi été clôturées dans un délai de 6 mois. Au début de cette année, ses services ont subitement été littéralement inondés par des réclamations qui concernaient essentiellement des mesures financières approuvées par le nouveau gouvernement fédéral.