Bert De Graeve a rencontré les syndicats

Une délégation d'une quarantaine de représentants syndicaux a rencontré vendredi après-midi le CEO de Bekaert, Bert De Graeve à Kuurne. Le CEO a donné des éclaircissements aux syndicalistes sur les priorités de Bekaert Belgique et sur sa rémunération.

La rencontre s’est déroulée dans le domaine Maelstede à Kuurne et pas au siège de l'entreprise à Zwevegem (Flandre occidentale).

En ce qui concerne sa rémunération, Bert De Graeve a déclaré que pour l’année 2011 il y aurait une baisse substantielle pour retomber au niveau des années avant 2010 "qui fut exceptionnelle".

Il a aussi expliqué que la partie fixe de sa rémunération avait été gelée en 2012 et que son objectif pour les années à venir était une consolidation de Bekaert.
De Graeve a encore déclaré que sa première priorité était de réduire le nombre de licenciements.

Il veut aussi, le plus rapidement possible, apporter des éclaircissements aux personnes touchées par la restructuration et ce "à travers un dialogue constructif et un plan social équitable".

La rencontre de ce vendredi doit faire en sorte que la sérénité de la consultation soit rétablie. A l'entrée de la réunion, les syndicats avaient expliqué qu'ils espéraient que Bert De Graeve fasse des concessions. "Bert De Graeve ne peut pas licencier 609 personnes et faire comme si de rien n'était. S'il a un minimum de fierté, il doit faire un geste", a indiqué un représentant syndical.