L’agresseur était connu de la justice

L’homme qui a porté un coup mortel au superviseur de la STIB samedi matin était connu de la justice pour des faits de drogues. Le suspect a été longuement interrogé samedi soir. La circulation des transports en commun, toujours à l’arrêt ce dimanche à Bruxelles, ne devrait pas reprendre avant mardi.

Le suspect avait été appelé par un ami après que ce dernier ait heurté un bus de la STIB avec son véhicule. C’est lorsque le superviseur a commencé à prendre des photos de son véhicule qu’il a perdu tout contrôle et s’est jeté sur lui.

Blessé, le superviseur devait décéder à l’hôpital des suites de ses blessures.

Le suspect a alors pris la fuite mais a finalement été arrêté samedi après-midi.
Le suspect ainsi que l’automobiliste sont tous les deux connus de la justice pour des infractions liées à la drogue.

Une des pistes suivie par les enquêteurs est de vérifier si de la drogue n’avait pas été cachée dans le véhicule.

Le suspect ainsi que ses amis ont été longuement interrogé samedi soir par les enquêteurs.

On a appris également que le conducteur du véhicule accidenté était sous l'influence de l'alcool. Le Procureur du Roi de Bruxelles Bruno Bulthé l’a confirmé ce dimanche matin sur Radio 1 (VRT).