Un champ de maïs transgénique à Wetteren

Le gouvernement fédéral a donné son feu vert au projet de champ de maïs transgénique à Wetteren (Flandre orientale) introduit par l’Institut flamand pour la Biotechnologie (VIB). Ce projet vise à confirmer les résultats de modification génétique constatés en serre.

L’Institut flamand pour la Biotechnologie entend uniquement confirmer les résultats de la modification génétique de la plante de maïs constatée jusqu’ici en serre. Il y est apparu que la manipulation d’un seul gène permet de récolter davantage de maïs. L’Institut souligne qu’il ne s’agit en aucun cas d’une mise en culture ou d’une commercialisation de maïs transgénique.

La demande a été introduite auprès des autorités fédérales compétentes conformément à la règlementation en vigueur et la procédure prévue a été suivie. La demande a ainsi notamment fait l’objet d’une enquête publique et d’un avis du Conseil de Biosécurité, indiquent les cabinets ministériels de la Santé, de l’Agriculture et de l’Environnement.

Le parti politique francophone Ecolo a annoncé ce mardi dans un communiqué qu’il avait demandé aux ministres fédéraux concernés de refuser la demande du VIB. Pour les écologistes, ce dossier illustre à quel point la législation OGM est insuffisante en matière d’impacts environnementaux et sur la santé.

Pour rappel, l’an dernier des manifestants avaient partiellement détruit un champ de pomme de terre transgénique à Wetteren (photo).