Difficultés d’approvisionnement en pharmacie

Un nombre croissant de patients en Belgique se plaignent de ne pouvoir trouver dans leur pharmacie des médicaments qui sont pourtant vitaux pour eux. En cause, l’exportation de ces produits vers des pays où ils sont vendus plus cher.

La rédaction du magazine d’information « Terzake » (sur la 2e chaîne TV de la VRT) a suivi un patient qui éprouve de temps en temps des difficultés à trouver ses médicaments contre le Sida en pharmacie, ou qui doit attendre des semaines avant que celui-ci ne soit livré. Il se voit donc contraint de commander son médicament longtemps à l’avance pour ne pas se retrouver sans ce produit pourtant vital pour lui.

Les pharmaciens interrogés par les journalistes de la VRT confirment qu’ils éprouvent de temps en temps des difficultés à obtenir certains médicaments. Il s’agit parfois de substances vitales telles que les inhibiteurs du VIH ou des médicaments qui diluent le sang.

La cause de cette difficulté d’approvisionnement serait que les revendeurs en gros préfèrent souvent vendre ces médicaments à l’étranger, où ils sont plus chers. Les prix des médicaments sont en effet fixés par les gouvernements nationaux et peuvent ainsi varier selon les pays.

Légalement, il est permis d’exporter des médicaments, en vertu du marché unique en Europe. Les médecins estiment cependant que des médicaments qui sont vitaux pour certains patients ne devraient pas pouvoir être traités comme des marchandises ordinaires. Ils estiment en effet que les patients ne devraient pas avoir à attendre ces médicaments.

Les malades du Sida ont par exemple besoin de leurs médicaments de façon continue. Une interruption du traitement peut entraîner des complications. Les médecins soulignent que des pénuries de certains médicaments sont déjà courantes dans certains pays d’Europe de l’est.