Chimay ouvre un musée sur ses trappistes

La commune hennuyère a vu ce jeudi l’inauguration d’un musée consacré à son abbaye Notre-Dame de Scourmont datant de 1850, ses bières et ses fromages fabriqués par les moines trappistes. L’initiative bénéficie du soutien financier de la Région wallonne.

Le nouvel « Espace Chimay », didactique et interactif, ouvre ses portes au grand public ce samedi. Les amateurs de bières trappistes pourront y découvrir l’histoire de l’abbaye de Scourmont, à Chimay, habitée depuis 1850 par des moines (photo) de l’Ordre Cisterciens de la Stricte Observance - appelés communément Trappistes -, qui y exploitent aussi une ferme, une brasserie et une fromagerie.

Le musée renseigne les visiteurs sur l’histoire des produits trappistes de Chimay, la première bière ayant été brassée à l’abbaye en 1862. La Chimay est l’une des 6 bières belges pouvant arborer le logo de « Produit trappiste authentique ». Les autres sont la Rochefort, l’Orval, la Westmalle, la Westvleteren et l’Achtel. Aux Pays-Bas, il y a aussi La Trappe. Et depuis peu, on produit juste à la frontière française la trappiste Monts des Cats.

Un budget de 1,7 million d’euros a été consacré à la création de l’espace musée. Le ministère wallon du Tourisme y contribue à raison de 810.000 euros. « Il s’agit du premier investissement d’une telle ampleur dans le cadre de l’Année des Saveurs 2012-2013 », souligne le ministre wallon du Tourisme, Paul Furlan. « Ce genre d’initiative doit convaincre le public proche de l’intérêt de sa Région ».

Dans le cadre du 150e anniversaire de la Chimay, une nouvelle bière devrait bientôt venir compléter la gamme déjà existante. Pour plus d’informations sur le nouveau musée, consultez le site www.espacechimay.com.