La princesse Astrid en Asie contre le paludisme

La fille du Roi Albert II (photo d'archives), représentante spéciale du partenariat "Roll Back Malaria" achève ce dimanche une visite en Asie du sud-est sous le signe de la lutte mondiale contre le paludisme. Astrid de Belgique a été faite citoyenne d’honneur de Lampung, une province d’Indonésie.

Le partenariat Roll Back Malaria ("faire reculer le paludisme") formule des directives d’orientation, fournit des appuis financiers et techniques aux pays, et suit les progrès liés aux objectifs universels en matière de paludisme. Cette maladie tue encore près de 700.000 personnes chaque année dans le monde, dont 90% en Afrique.

En tant que représentante spéciale du partenariat Roll Back Malaria pour la lutte mondiale contre le paludisme, la princesse Astrid de Belgique était en visite à Singapour, en Malaisie et en Indonésie du 10 au 15 avril. Elle a pu y observer les progrès et défis liés à la lutte contre la paludisme dans cette région d’Asie.

Mercredi, Astrid a participé au "Congrès mondial de philanthropes musulmans" à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Elle a ensuite rencontré à Jakarta la Première dame, le vice-président et le ministre des Affaires Etrangères d’Indonésie, ainsi que le Secrétaire général de l’ASEAN, l’Association des nations de l’Asie du sud-est. La princesse y a insisté sur la nécessité de mettre la lutte contre le paludisme à l’agenda des politiques du G20, de l’Organisation de coopération islamique (OIC) et au sein de l’ASEAN.

Les deux derniers jours, la princesse Astrid a effectué une visite de terrain dans le sud de l’île de Sumatra. Avec les officiels locaux et les responsables du ministère de la Santé, d’UNICEF et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), elle a visité des centres médicaux et rencontré des villageois qui luttent contre la malaria.

Le 23 avril prochain, Astrid de Belgique se rendra à New York pour des réunions à l’occasion de la Journée mondiale contre le paludisme. Elle sera l’invitée d’honneur d’une réception organisée au siège des Nations Unies et recevra des mains du Secrétaire général Ban Ki-Moon un prix "pour saluer son engagement exemplaire" depuis 2007, a indiqué l’OMS.