Première baisse de l'immobilier depuis des années

Les prix des maisons et des appartements ont chuté au premier trimestre 2012, en comparaison avec le 4e trimestre 2011, ressort-il mardi du Baromètre des notaires. Le nombre de transactions immobilières enregistre une stabilité.

Une maison coûtait en moyenne 222.434 euros au 1er trimestre 2012, contre 227.691 euros au 4e trimestre 2011, soit une baisse de 2,3%. La baisse est homogène dans les trois régions du pays.

Un appartement coûtait en moyenne 198.372 euros au 1er trimestre 2012, contre 207.849 euros au 4e trimestre 2011, soit une baisse de 4,6 %.
Le nombre de transactions immobilières était stable au cours des trois premiers mois (+0,4 %), en comparaison avec le 4e trimestre 2011. Bruxelles enregistre une hausse sensible, la Wallonie une légère augmentation et la Flandre un léger recul.
En Flandre le prix moyen d’un appartement a baissé de 2,6% (204.943 euros au 1er trimestre 2012 contre 210.513 au 4e trimestre 2011), en Wallonie la baisse est de 1,3% (147.703 euros contre 149.635 euros), le recul est plus marqué à Bruxelles -8,7 % (206.007 euros contre 225.561 euros).
Le nombre de transactions reste stable durant le 1er trimestre 2012 avec une légère hausse de 0,4% dans les trois Régions.
« Le marché de l’immobilier reste sain : le grand nombre de transactions prouve que la confiance règne pour ce marché » a déclaré Bart Van Opstal, président de la Fédération des notaires. Les taux très bas des prêts hypothécaire expliquent le grand nombre d’activité.
Pour Bart Van Opstal, cette baisse des prix est sans doute une conséquence d’une auto-correction du marché. « Les prix ont augmenté depuis longtemps, mais après une certaine période le marché effectue des corrections. La question est à présent de savoir si la baisse des prix se poursuivra encore dans les prochains mois et sera le début d’une véritable tendance. Actuellement nous sommes encore dans l’expectative » a encore déclaré Van Opstal.

 

Les plus consultés