Baisse des prix fixes chez Electrabel

Electrabel a décidé de baisser de façon "significative", à partir du 1er mai, ses prix fixes pour l'électricité et le gaz ainsi que de ne pas facturer à ses clients l'indexation des prix du gaz au 1er avril, a annoncé vendredi le fournisseur d'énergie, par la voix de son administrateur directeur général, Sophie Dutordoir.

"Il ne s'agit pas d'une action promotionnelle mais d'une baisse structurelle de nos prix", a assuré Mme Dutordoir (photo), au cours d'une conférence de presse, évoquant non pas une réponse du fournisseur d'énergie à un ministre ou à un régulateur mais "à l'attente des clients". "Cette offre vaut pour tout le monde, pour 100% de notre clientèle et pour les nouveaux clients", a-t-elle ajouté.

La baisse sur les prix fixes appliquée par Electrabel est en moyenne de 11% pour l'électricité et de plus de 10% pour le gaz. Pour un ménage consommant 5.000 kWh d'électricité et 23.500 kWh de gaz, cela représente une économie annuelle d'environ 200 euros par an, affirme le fournisseur d'énergie. Les contrats fixes représentent environ 25% des contrats d'Electrabel.

Pour les contrats variables, Electrabel, à l'instar d'autres fournisseurs ces derniers jours, a décidé de ne pas facturer l'indexation à la hausse des prix du gaz au 1er avril. L'indexation à la baisse des prix de l'électricité est par contre maintenue. En outre, Electrabel promet que "toutes les indexations futures à la baisse, tant pour le gaz que pour l'électricité, seront entièrement appliquées au bénéfice du client".

Sur la question du gel des prix de l'énergie, qui a opposé gouvernement fédéral et certains fournisseurs d'énergie, l'administrateur directeur général d'Electrabel a déploré, à nouveau, le fait qu'il régnait autour de la loi une "insécurité juridique".

La filiale belge du groupe GDF Suez a également annoncé une troisième mesure vendredi, à savoir la suppression avec effet immédiat des indemnités de rupture en cas de sortie anticipée qui seraient encore prévues dans certains contrats. Cette indemnité en cas de rupture anticipée du contrat s'élève à 50 euros.

Enfin, Electrabel a rappelé que, outre les prix, son offre reposait sur le service à la clientèle et une garantie de sécurité d'approvisionnement, "un élément qui devient de plus en plus important", a estimé Mme Dutordoir.

La filiale belge de GDF Suez compte actuellement 3,4 millions de clients et une part de marché de 60%, contre 80% lors de la libéralisation du secteur de l'énergie en Belgique.