La Belgique renoue avec une timide croissance

La Belgique renoue avec la croissance économique puisqu'elle a enregistré une hausse de son PIB de 0,3% au premier trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent, selon une estimation "flash" de l'Institut des comptes nationaux (ICN) publiée mercredi.

A un an d'écart, l'activité continue en revanche à ralentir: le PIB augmente de 0,5%, après une croissance de 1,2% au quatrième trimestre de 2011.

L'ICN publie également une version révisée des données de l'année précédente. Ainsi, alors qu'une première estimation provisoire plaçait le PIB belge en hausse de 1,9% pour 2011, la progression s'établit définitivement à 2,0%. En 2010, le PIB avait progressé de 2,3% après une contraction de 2,7% en 2009.
En outre, ces comptes révisés permettent également d'établir que la Belgique n'a finalement, d'un point de vue technique, pas connu de récession. La croissance pour le troisième trimestre 2011 a en effet été stabilisée à 0,0% et non -0,1%. La Belgique n'a donc pas connu deux trimestres consécutifs de croissance négative, seul le quatrième de 2011 affichant un recul de 0,1%.
Toujours pour ce dernier trimestre 2011, l'emploi a progressé de 0,2% par rapport au trimestre précédent, "en raison notamment d'une bonne résistance de l'emploi indépendant". Par rapport à la période correspondante de 2010, la croissance poursuit toutefois son ralentissement, atteignant 1,0% (soit une augmentation de près de 47.000 travailleurs), après une hausse de 1,4% au troisième trimestre (+63.000 travailleurs).