Deux Belges arrêtés au Yémen

Le ministère des Affaires Etrangères a confirmé ce dimanche l’arrestation, en avril dernier à l’aéroport international de Sanaa (photo), de deux Belges soupçonnés de faits liés au terrorisme, et plus particulièrement de liens avec le réseau terroriste Al-Qaida. Les deux hommes d’origine arabe séjournent maintenant en prison.

Les deux Belges d’origine arabe ont été arrêtés pendant la première moitié du mois d’avril par les services de renseignement yéménites à l’aéroport international de Sanaa, alors qu’ils étaient sur le point de quitter le pays. Selon l’Organisation nationale de défense des droits et des libertés (Hood), les deux Belges étaient au Yémen pour apprendre l’arabe.

L’Organisation affirme en outre que leur arrestation ne respecte pas la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, ni la Constitution yéménite. Elle demande à la justice de les juger lors d’un procès équitable ou de les libérer s’il y a des preuves de leur innocence.

Les services de renseignement yéménites soupçonnent les deux Belges d’avoir des liens avec le réseau terroriste Al-Qaida. Selon ces services, des négociations seraient en cours avec la Belgique en vue d’une extradition « d’ici quelques jours » des deux hommes. Ces derniers se trouvent actuellement dans une prison yéménite.

Un porte-parole du ministère des Affaires Etrangères belges a précisé que le ministre a « demandé une visite consulaire ».