"Maes Pils n’a pas le monopole du bleu"

Le groupe brassicole Alken-Maes a lancé une action en cessation contre son concurrent, le géant brassicole AB InBev, en raison de similitudes entre le nouvel emballage de la Jupiler Blue, produite par ce dernier, et celui de la Maes Pils. Pour Alken-Maes, cet emballage est "presque une copie intégrale" de celui de Maes Pils. AB InBev considère que la couleur et le caractère utilisés "sont clairement différents".

Selon Alken-Maes, le nouvel emballage de la Jupiler Blue reprend quasiment le même bleu que celui des canettes de la Maes Pils, alors que la couleur en question est déposée depuis 2006. Toujours selon le groupe brassicole, le nom Jupiler Blue est imprimé de manière comparable. Pour Alken-Maes, il s’agit d’une "violation d’un certain nombre de droits de propriété intellectuelle".

Alken-Maes voudrait éviter que "davantage d’amateurs de bière belge ne soient portés à confusion". Depuis l’apparition du nouvel emballage de la Jupiler Blue, le brasseur aurait ainsi reçu de nombreuses remarques de consommateurs.

Alken-Maes a donc décidé de lancer une action en cessation contre AB InBev, qui produit la Jupiler Blue. Il exige de son concurrent d’adapter son emballage de manière à ce que la différence soit claire entre les deux produits.

Du côté d’AB InBev, on se dit incrédule. Pour l’entreprise, il n’y a pas de possibilité d’exiger le monopole d’un emballage de bière. "Différentes autres marques de bière utilisent le bleu comme couleur dominante", estime-t-on. Le gréant brassicole considère par ailleurs que la couleur et le type de lettres utilisés "sont clairement différents".

AB InBev devrait être fixé au début de l'été sur une éventuelle adaptation à laquelle il serait contraint. Les plaidoiries de son concurrent Alken-Maes sont en effet programmées pour le 20 juin. Le jugement pourrait suivre quelques jours après.