Les chômeurs perdent 40% de leurs allocations

Dès novembre prochain, les allocations de chômage diminueront plus rapidement et plus fortement. Les chefs de ménage perdront 12%, alors que les cohabitants verront leurs allocations diminuer de plus de 40%. A travers cette mesure, le gouvernement veut inciter les chômeurs à trouver un emploi plus rapidement.

Les partis libéraux sont depuis longtemps demandeurs d’une diminution des allocations de chômage, voire de la suppression des allocations après une certaine période. Cette dernière idée a toujours été refusée par les socialistes. Lors des négociations gouvernementales, un compromis a toutefois été trouvé : après un certain temps, les allocations de chômage diminueront, sans toutefois être totalement supprimées.

Il existe donc désormais un consensus en ce sens, que la ministre de l'Emploi Monica De Coninck (SP.A) (photo) va traduire dans un arrêté royal. Les allocations de chômages des chefs de ménages vont diminuer en plusieurs phases pour atteindre moins 12%. Les personnes isolées verront leurs allocations diminuer de 17,5%. Les cohabitants seront pour leur part les plus touchés par cette mesure, leurs allocations diminuant de quelque 40%.

Certaines catégories seront toutefois épargnées par les nouvelles mesures gouvernementales. Ainsi, les personnes ayant déjà travaillé durant 20 ans, les personnes de plus de 55 ans et celles en incapacité de travail d’au moins 33% ne devront pas faire face à une réduction de leurs allocations.