La Zinneke Parade a attiré 85.000 spectateurs

La 7e édition de l’événement bruxellois bisannuel interculturel et social, rassemblant des membres d’associations et de quartiers en des cortèges hauts en couleurs, avait pour thème "le désordre". Quelque 2.000 participants étaient répartis en 22 groupes, qui ont traversé les rues du centre de la capitale belge ce samedi.

« La Zinneke Parade est l’éruption d’un volcan qui couve pendant l’année et demi où les participants se rencontrent et confrontent leurs idées. Elle est le symbole du Bruxellois ouvert, fier d’habiter sa ville et de la transformer en espace joyeux et festif », déclarait ce samedi le responsable Communication de l’événement bisannuel, Dis Huyghe.

Pour cette 7e édition, il avait annoncé « un spectacle dont on parlera encore pendant des années. A 15h00, on a entendu un grand fracas et dans 22 rues un rideau s’est ouvert, comme dans un vrai théâtre ». Ces rideaux ont laissé passer autant de cortèges et quelque 2.000 participants, qui ont ensuite parcouru le centre de Bruxelles. Les différents cortèges, composés de marionnettes géantes, de chars, clowns et créatures étranges, ont envahi la capitale dans un joyeux désordre, au son d’instruments de musique.

Cette année, chacun des chars faisait partie d’une « Zinnode », un projet qui regroupe un maximum de 80 à 100 personnes qui ont confronté pendant un an et demi leurs idées artistiques. « Une « Zinnode » incarne une rencontre interculturelle et une confrontation sociale. Des sans-papiers, des maisons de jeunes, des maisons d’accueil pour adultes handicapés et des personnes de tous horizons sociaux participent à la Zinneke dont l’objectif est de favoriser les rencontres qui n’auraient pas lieu spontanément », soulignait Myriam Stoffen, directrice de l’événement.

Mais l’édition 2012 innovait aussi avec un blog, baptisé « Touché-Coulé », qui est destiné à répertorier et cartographier les interventions artistiques « sauvages » dans l’espace public bruxellois. A l’issue de la Parade, des pétards et feux d’artifices ont été tiré depuis les 22 points de départ des différents cortèges.

Selon les organisateurs, l’événement a attiré 85.000 personnes. La police bruxelloise parle même de 90.000 spectateurs.