Des archéologues belges découvrent un tombeau au Pérou

Le Centre de recherches archéologiques (CreA) de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) a mis au jour à Pachacamac, au Pérou, un tombeau exceptionnel intacte contenant plus de 70 défunts. Cette découverte a provisoirement été datée des alentours de l’an 1000.

Pachacamac, qui se trouve sur la côte Pacifique à quelques kilomètres de Lima, est l’un des plus grands sites précolombiens d’Amérique du Sud. Depuis près de 20 ans, le professeur Peter Eeckhout y dirige des fouilles sous l‘égide de l’Université Libre de Bruxelles.

A cours de l’expédition de 2012, l’équipe du CreA a notamment poursuivi l’exploration d’une nécropole située face au temple de Pachacamac. Entre les tombes de diverses époques, une grande chambre funéraire de 20m² est apparue, totalement intacte et épargnée des pilleurs. Le tombeau, de forme ovale, est divisé en deux compartiments.

A l’intérieur de chacune des deux pièces souterraines, les archéologues belges ont découvert plus de 70 squelettes et momies placés sur deux niveaux, tous en position fœtale comme le veut la tradition de cette région. Les défunts de tous âges étaient entourés de nombreuses offrandes.

Lors d'une expédition précédente, les recherches avaient révélé la présence de très nombreux malades dans le cimetière de Pachacamac - qui est par ailleurs lieu de pèlerinage attesté sous les Incas - et l'hypothèse d'une sorte de "Lourdes préhispanique" a été proposée. Peter Eeckhout et ses collaborateurs poursuivront les études en laboratoire pour répondre aux nombreuses questions que soulève leur découverte, d'une ampleur jusqu'ici inédite sur le site.

Le style de certaines offrandes semble indiquer que le tombeau remonte aux environs de l'an 1.000.