La fillette disparue étranglée par sa mère

L’enfant de 4 ans (photo) avait disparu depuis près de 3 jours. Les soupçons des enquêteurs s’étaient rapidement portés sur sa mère, parce que la femme donnait plusieurs versions des circonstances de la disparition. Elle avait été arrêtée lundi soir. Confrontée à des preuves, la mère a finalement avoué avoir étranglé sa fille et l'avoir découpée. A son domicile à Châtelineau (en périphérie de Charleroi), les morceaux du corps de Diana Farkas ont effectivement été retrouvés ce mercredi matin dans le congélateur. Une grande action de recherche avait déjà été lancée par Child Focus et la Loterie Nationale.

Un juge d’instruction, un médecin légiste, un procureur du Roi et des représentants de la Cellule des personnes disparues s’étaient rendus ce mercredi matin au domicile de la mère de la petite Diana Farkas, disparue depuis dimanche soir. Ils voulaient tenter d’y trouver des traces de l’enfant de 4 ans. Ils ont finalement retrouvé le corps de Diana dans le congélateur du domicile maternel à Châtelineau (en périphérie de Charleroi), découpé en divers morceaux dissimulés dans des sacs.

Diana avait été vue pour la dernière fois dimanche vers 16h. Lundi après-midi, sa mère avait signalé sa disparition, mais en donnant plusieurs versions des circonstances de la disparition. Elle avait ainsi affirmé avoir déposé l’enfant à l’école maternelle lundi matin, mais personne n’y avait vu ni la mère ni la fille. La femme avait ensuite déclaré avoir laissé sa fille dans la voiture pendant qu’elle faisait des courses à Châtelineau et ne l’avoir plus retrouvée à son retour.

Ces différentes versions des faits avaient attiré les soupçons des enquêteurs, qui privaient finalement la femme de sa liberté lundi soir. Elle devait être présentée ce mercredi après-midi au juge d’instruction Pierre Hustin. Une expertise mentale de la femme sera réalisée.

Au cours d'une conférence de presse donnée ce mercredi midi, le procureur du Roi de Charleroi a expliqué que la mère avait fini par avouer son crime après avoir été confrontée à des vêtements d'adulte ensanglantés, retrouvés lundi par les enquêteurs à son domicile (photo) de Châtelineau, où elle vivait seule avec sa fille depuis 3 ans.

Sans donner d'explication sur le mobile de son crime, la mère a avoué avoir étranglé sa fille dans la nuit de dimanche à lundi, avant de couper le corps en morceaux et de placer ces morceaux dans des sacs, dans le congélateur.

Lors de leur première visite au domicile, les enquêteurs n'avaient pas trouvé le corps dans le congélateur, les différents sacs ayant été dissimulés derrière des sachets de nourriture. La mère devrait être placée sous mandat d'arrêt en fin de journée, ce mercredi.

Child Focus et Loterie Nationale avaient publié une photo

Dès ce mardi, les grands moyens avaient été utilisés pour tenter de retrouver la fillette, dont la disparition était jugée très inquiétante. Le Centre pour enfants disparus et victimes d’abus sexuels Child Focus avait ainsi placé mardi plus de 8.000 affiches avec un avis de recherche.

Ce mercredi, c’est la Loterie Nationale qui diffusait une photo de Diana Farkas sur tous ses écrans digitaux dans quelque 6.600 points de vente, comme les supermarchés, les stations-service et les magasins de journaux.