Avarie sérieuse pour un C-130 belge en RDC

L'avion de transport C-130 "Hercules" que la Belgique affecte à la Mission de l'ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) a été victime d'une avarie assez sérieuse vendredi sur l'aéroport de Bukavu, dans l'est du pays.

L'appareil, immatriculé CH-05, a abîmé son train d'atterrissage en faisant demi-tour sur l'aéroport de Kavumu, qui dessert Bukavu, le chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Les dommages l'ont empêché de redécoller vers sa base d'attache, l'aéroport de Kisangani (nord-est de la RDC), à plusieurs centaines de kilomètres de distance.
La réparation sur place étant impossible faute de matériel adéquat, un autre appareil a été dépêché de Belgique avec une équipe de dépannage et des pièces de rechange, a ajouté le ministère de la Défense.
La Belgique affecte depuis trois ans un C-130 à la Monusco. Il dessert, depuis Kisangani, le chef-lieu de la province Orientale, de nombreuses destinations dans l'immense RDC.

C'est à Bukavu qu'un Gulfstream IV transportant des personnalités congolaises avait quitté la piste le 12 février dernier à la suite d'une erreur de pilotage. L'accident avait coûté la vie à six personnes, dont l'un des principaux conseillers du président Kabila, Augustin Katumba Mwanke.

Le ministre des Finances, Augustin Matata Ponyo Mapon - entre-temps devenu Premier ministre - avait miraculeusement survécu.