Thomas De Gendt songe déjà à la Vuelta

Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM), troisième du Giro dimanche, n'a pas exclu d'adapter son programme de courses afin de réaliser aussi un bon résultat dans la Vuelta au mois d'août et septembre.

"Je vais discuter la semaine prochaine avec le manager de l'équipe Hilaire Van der Schueren. Maintenant, je ne pense qu'à ce moment où j'ai été tout près de prendre le maillot rose", a déclaré De Gendt lundi après-midi lors d'une conférence de presse à Gavere (Flandre orientale).

Le Flandrien de 25 ans a terminé 3e à Milan à 1:39 du vainqueur final le Canadien Ryder Hesjedal. Il est devenu le premier Belge à monter sur le podium d'un grand tour depuis Johan Bruyneel qui avait terminé 3e de la Vuelta en 1995.

"Quand on passe aussi près, on en veut plus. Je peux penser que là ou là j'aurais dû rouler plus vite. Mais au final je peux être ravi de ma troisième place. C'est bien davantage que ce moi ou l'équipe avions espéré. Dans les trois derniers kilomètres de l'étape (du Stelvio qu'il a remportée), j'étais à l'arrêt, mais dans l'avenir je dois rester conscient que chaque seconde compte. Je le savais mais maintenant je vais encore davantage faire attention."

"Je ne veux pas encore parler d'une place sur le podium à la Vuelta, parce que je veux aussi être au sommet de ma forme aux Mondiaux , mais j'irai en Espagne viser une place dans le Top-10."
Le prochain grand rendez-vous de Thomas De Gendt est fixé au 30 juin.

Il ne s'agira pas du départ du Tour de France à Liège. Le coureur à rendez-vous à Gavere où il doit se marier.

Van der Schueren optimiste

"Thomas De Gendt peut, après son podium au Tour d'Italie, obtenir aussi un bon résultat dans le Tour d'Espagne", a estimé lundi Hilaire Van der Schueren le manager de l'équipe Vacansoleil-DCM. "Il est possible d'obtenir des résultats dans deux grands tours à condition d'être à 100% dans sa tête".

Dans le Giro, nous avons vu De Gendt s'améliorer chaque jour. Lors des sprints du peloton, il était attentif et figurait entre la 25e et la 45e place. Nous n'avions jamais pensé que cela irait aussi bien, aussi vite."
"La décision de participer à la Vuelta ne sera en principe prise que la semaine prochaine. De Gendt ne peut plus se rendre à la Vuelta pour rouler un petit peu. Nous devons nous mettre d'accord s'il y va pour le classement ou comme préparation pour le Mondial. S'il dispute la Vuelta, le Tour de Pologne sera supprimé de son programme.