La Belgique perd en compétitivité mondiale

Si l’on en croit le rapport annuel de l’institution de management suisse IMD, notre pays a perdu deux places cette année - gagnées en 2011 - au classement de la compétitivité mondiale. La Belgique occupe ainsi la 25e place sur 59 pays. Hong Kong figure en tête du classement.

La Belgique obtient de bons résultats dans les domaines des investissements internationaux (elle occupe la 5e place à ce point de vue dans le classement d’IMD), de l’enseignement (8e place) et du commerce international (11e place).

Notre pays réalise par contre un mauvais score en politique fiscale (58e place sur 59), en finances publiques (51e place) et sur le marché du travail (49e place).

Selon la Fédération des entreprises belges (FEB), « le classement de l’IMD est clair. La Belgique est moins attractive que l’an dernier aux yeux des investisseurs. Si nous voulons que cette tendance s’inverse, notre pays doit absolument placer la compétitivité au cœur de son action, en s’attaquant notamment à la réforme de sa politique fiscale ou en faisant preuve de plus de proactivité dans le cadre des projets d’infrastructure ».

La FEB insiste aussi sur le fait « que le gouvernement doit à tout prix éviter que la pression fiscale ne s’accroisse encore, tout en respectant la politique d’assainissement en cours ».

La Belgique occupe donc la 25e place sur 59 pays. Hong Kong mène au classement, suivi par les Etats-Unis, la Suisse, Singapour et la Suède.