Belkacem restera au moins 6 mois en prison

La ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open VLD) a annoncé dimanche soir que le porte-parole du groupe islamiste extrémiste Sharia4Belgium, Fouad Belkacem, arrêté récemment pour incitation à la violence via l’internet, devra maintenant purger une peine à laquelle il a été condamné en avril 2011.

En septembre 2009, Fouad Belkacem blessait plusieurs policiers qui voulaient l’appréhender alors qu’il participait à une manifestation contre l’interdiction du port du foulard. Il se vit condamné à 6 mois de réclusion, en avril 2011, mais n’avait pas encore dû purger cette peine

La ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (photo), a annoncé ce dimanche soir sur la chaîne anversoise de télévision ATV que le porte-parole du groupe Sharia4Belgium devra maintenant purger cette peine de 6 mois. Belkacem a été arrêté la semaine dernière pour avoir posté sur le site YouTube un film appelant à l’action violente afin de défendre l’honneur des musulmans après les incidents de Molenbeek, qui ont fait suite à un contrôle de police mené il y a une dizaine de jours dans cette commune bruxelloise sur une femme qui portait le niqab en rue.

Fouad Belkacem doit comparaître ce mardi devant la Chambre du conseil pour cette incitation à la violence, mais quelle que soit la décision de la justice, il restera donc en prison en raison de sa condamnation antérieure. Annemie Turtelboom a également affirmé que la menace terroriste était aussi importante à Anvers, notamment dans le quartier juif. « Mais nous ne donnons pas beaucoup d’informations à ce sujet, pour ne pas donner des idées aux gens ».

Fin de la grève à la prison anversoise

Le personnel de la prison d’Anvers a repris le travail ce dimanche soir, après avoir mené des actions spontanées de protestation. Ces dernières faisaient suite à des déclarations dans la presse flamande des parents de Fouad Belkacem, qui prétendaient notamment que leur fils est traité « comme un monstre » dans la prison et qu’il est laissé sans nourriture ni boisson.

Le personnel a demandé et obtenu que les autorités démentent formellement ces accusations. Il craignait en effet que les propos des parents du porte-parole de Sharia4Belgium donnent une fausse image de la réalité aux sympathisants de Belkacem et rendent la sécurité précaire dans et autour de l’établissement pénitentiaire anversois.