Nouvelle piste sur l'argent noir des diamantaires

Le fisc a lancé une série d’enquêtes à l’encontre de 300 diamantaires essentiellement anversois au sujet de leurs comptes en banque secret en Suisse chez HSBC. Il pourrait s’agir de la plus grosse affaire de fraude fiscale dans notre pays.

Tout a commencé il y a quelques années avec la saisie par la justice française d’un CD-Rom appartenant à un ancien employé d’HSBC. Ce dernier avait volé les coordonnées bancaires de 79.000 clients de son ancien employeur.

La justice belge était aussi intéressée par ce CD-Rom et avait ouvert une enquête sur quelque 500 diamantaires. 170 d’entre eux, uniquement des personnes de premier plan du monde diamantaire anversois, auraient déposé 1 milliard de dollars soit environ 700 millions d’euros chez HSBC durant la période 2006 à 2007.
A présent, une nouvelle série d’enquêtes sont en cours. Un groupe de 300 diamantaires essentiellement anversois sont mis en cause. Eux aussi disposeraient de beaucoup d’argent noir dans cette banque.
L’affaire HSBC est l’un des plus grand scandale de fraude discale de l’histoire en Belgique. Selon la justice il s’agit de fraudeur invétéré qui ont continué à ne pas déclarer leur bénéfice et ce malgré des taux d’imposition favorables accordés en Belgique à l’industrie du diamant.