L’enfant sauvage de Berlin serait-il Liam ?

De nouveaux indices sont étudiés dans le cadre de l’enquête sur la disparition, en 1996, du petit Malinois Liam Vanden Branden. Des enquêteurs allemands ont pris l’ADN de la mère de l’enfant qui a disparu à l’âge de 2 ans et demi, afin de le comparer à celui de l’enfant "sauvage", Ray (photo principale, à dr.), qui aurait vécu des années dans les bois.

Liam Vanden Branden a disparu le 3 mai 1996, à l’âge de deux ans et demi, alors qu’il jouait dans le jardin de sa grand-mère à Zennegat, près de Malines. Seize ans plus tard, sa disparition n’a toujours pas été élucidée. Au cours des années, les enquêteurs ont publié des photos simulant le vieillissement de Liam (photo principale, à g.), mais ces dernières n’ont pas non plus conduit à une piste.

La police allemande vient de prendre contact avec les parents Vanden Branden, pour leur demander des échantillons d’ADN. Il y a 9 mois, un adolescent inconnu est en effet subitement apparu à Berlin. Il aurait vécu des années dans la forêt. Les enquêteurs n’ont toujours pas pu tracer son identité. Ray affirme avoir vécu 5 ans avec son père dans les bois, après que sa mère ait eu un accident.

Les enquêteurs allemands et Interpol ont donc élargi leurs recherches à l’étranger. Ils ont repris d’anciens dossiers de disparitions non élucidées, dont celui de Liam Vanden Branden.

Le père de l’enfant disparu, Dirk Vanden Branden, a confirmé aux quotidiens flamands Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg que l’ADN de la maman de Liam avait été prélevé. Il se dit modérément optimiste. « Il y a une certaine ressemblance entre les photos vieillies de Liam et celle de l’adolescent retrouvé. Les enquêteurs veulent vérifier s’il existerait un lien de famille ».

Le père de Liam a souvent déclaré être convaincu que son enfant a été kidnappé.