Nombre record de pilules contrefaites interceptées

L’an dernier, la douane a saisi quelque 16.913 pilules et tablettes de contrefaçon qui avaient été commandées via l’internet par des consommateurs. Un record, qui fait suite à une augmentation exponentielle de ce type de commandes qui n’est pas sans danger. L’information provient du quotidien financier De Tijd.

Au cours des trois dernières années, les services de douanes et accises sont parvenus à intercepter plus de 43.000 médicaments contrefaits. Rien qu’en 2011, le nombre de pilules et tablettes saisies approchait les 17.000, ce qui est un record. Et il ne s’agit là que des pilules qui avaient été commandées via l’internet.

Les paquets de médicaments interceptés par la douane contiennent avant tout des pilules érectiles, des hormones de croissance, des pilules amincissantes, mais aussi des tranquillisants et des antidépresseurs.

« Ce sont des pilules que les gens ont honte de demander via les canaux officiels », souligne Ann Eeckhout, porte-parole de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. « Mais au final, on constate que tout fait l’objet de contrefaçon, même des antibiotiques ou des pilules contre la malaria, voire des médicaments pour lutter contre le cancer ».

Les services de douane mettent en garde contre l’augmentation exponentielle de commandes de médicaments via l’internet. « Nous constatons que les Belges achètent massivement des produits contrefaits via l’internet. Et aussi toujours plus de médicaments contrefaits », précise Luc Van De Velde.