Hussein n’a pu rejoindre Planckendael

L’éléphant de 25 ans (photo principale) est décédé à Hambourg (Allemagne), alors qu’il entamait vendredi le voyage qui devait l’amener au parc animalier de la province anversoise, dans le cadre d’un programme international d’élevage. Cinq femelles quitteront le zoo d’Anvers pour Planckendael, où elles devaient rejoindre Hussein.

C’est pendant son chargement dans un container, dans la ville allemande de Hambourg, que l’éléphant Hussein a été pris d’une détresse respiratoire aiguë et s’est effondré. Les tentatives intensives de réanimation n’ont pas permis de lui sauver la vie. Il est décédé vendredi, à l’âge de 40 ans.

L’animal géniteur de 14 éléphanteaux, dont 10 sont encore en vie, devait rejoindre le parc animalier belge de Planckendael, pour devenir le mâle reproducteur d’un troupeau de femelles. La Société royale de Zoologie d’Anvers considère son décès comme un important revers pour le programme d’élevage dans les parcs animaliers d’éléphants asiatiques.

Planckendael préparait de longue date la venue de Hussein. Un temple tout neuf pour les éléphants y a été construit. Ce lundi, cinq femelles doivent d’ailleurs quitter le zoo d’Anvers pour Planckendael, où elles devaient normalement rejoindre Hussein.

Leur transfert se déroulera en deux temps. Ce seront d’abord Kai-Mook (photo), May Tagu et Phyo Phyo qui feront le voyage, suivies par Dumbo et Yu Yu Yin. « Les équipes des deux parcs préparaient ce déménagement depuis plus d’un an, mais nous ne sommes jamais à l’abri d’un incident », déclare la Société royale de Zoologie d’Anvers. Durant le transport, les éléphants seront constamment surveillés par leurs soigneurs, grâce à un système de caméras.