Les dénonciations de maltraitance d’enfants augmentent

L’an dernier, le nombre de dénonciations de mauvais traitements sur des enfants a augmenté de 8% en Flandre par rapport à 2010. Le rapport annuel de Kind & Gezin - le pendant flamand de l’Office de la Naissance et de l’Enfance - indique également que le nombre de naissances était en baisse en 2011 et que près de 10% des enfants en Flandre vivent dans un milieu défavorisé.

L’an dernier, les six centres en Flandre où une maltraitance d’enfant peut être signalée de façon confidentielle ont enregistré un total de 7.163 dénonciations. C’est 8% en plus qu’en 2010. Les cas dénoncés concernaient pas moins de 10.188 enfants.

Dans 40% des cas cités, il s’agissait de maltraitance physique et de négligence. Les autres cas concernaient le plus souvent des abus affectifs ou sexuels.

Le dernier rapport annuel en date de l’organisme flamand Kind & Gezin signale d’autre part une légère diminution du nombre de naissances au Nord de la Belgique, bien que ce nombre reste assez élevé. L’an dernier a ainsi vu l’arrivée au monde de 70.319 bébés en Région flamande, soit un millier en moins qu’en 2010.

En 2011, le nombre de naissances avait néanmoins augmenté de 13% par rapport à 2001. A noter aussi qu’environ 46% des enfants qui naissent en Belgique sont issus d’une relation extra-conjugale (chiffre de 2009).

Le rapport de Kind & Gezin indique d’autre part que 10% des tous jeunes enfants en Flandre vivent dans une famille défavorisée. Il y a 10 ans, ce n’était encore « que » le cas de 6% des enfants. Le pourcentage est particulièrement élevé (25%) au sein de la communauté d’origine allochtone. Au contraire, seuls 4% des enfants qui ont une mère belge vivent en milieu défavorisé.

Enfin, 23% des enfants en Flandre ont une autre langue maternelle que le néerlandais. Il s’agit la plupart du temps du français, de l’arabe ou du turc.