Van Rompuy : "Un sommet difficile mais fertile"

C’est un Herman Van Rompuy fatigué qui est revenu avec satisfaction vendredi sur le sommet européen de Bruxelles qui s’est finalement achevé sur un accord.

"C’était un sommet difficile mais fertile" a déclaré le président de l’UE.

Les 27 dirigeants européens réunis en sommet à Bruxelles sont finalement tombés d’accord ce vendredi à l’aube sur un pacte de croissance de 120 milliards d’euros.

Les banques seront recapitalisées directement via les fonds de secours de la zone euro. Les dirigeants de la zone euro ont conclu un accord surprise pour tenter d'aider l'Italie et l'Espagne à calmer les marchés, et injecter 120 milliards d'euros pour relancer l'économie européenne.

Ces mesures de stabilisation financière se heurtaient jusqu'ici à l'opposition de plusieurs pays, en particulier l'Allemagne.

"Cet accord constitue une percée"

A l'issue du sommet, le président de l'UE Herman Van Rompuy a annoncé que cet accord constituait une percée.

"Désormais les banques peuvent être recapitalisées directement dans certaines circonstances. La condition la plus importante est que nous devons mettre en place un mécanisme de contrôle unique.  La deuxième décision est que nous ouvrons la possibilité pour les pays qui se sont bien comportés d’avoir recours à des instruments financiers tels que la stabilité via le Fonds Européen de Stabilité Financière et le Mécanisme européen de stabilité. Le tout afin de rassurer les marchés" a encore déclaré Herman Van Rompuy.