En vacances en France? N’oubliez pas l’éthylotest!

Dès ce 1er juillet 2012, tout automobiliste circulant sur les routes françaises sera tenu de détenir un éthylotest. Ceux qui ne possèdent pas le petit instrument seront mis en garde et risqueront une amende dès le mois de novembre. Par ailleurs, à partir du 30 juin, les automobilistes belges n'échapperont plus aux amendes pour excès de vitesse dans l'Hexagone.

Dès ce dimanche en France, chaque véhicule devra être équipé d’un éthylotest chimique ou électronique. Cette mesure vaut également pour tous les touristes de passage dans l’Hexagone ou qui s’y rendent en vacances.

Afin d’habituer les usagers de la route à cette nouvelle obligation, le ministère de l’Intérieur français a décidé de ne pas sanctionner immédiatement les contrevenants. Dès le 1e novembre prochain, il en coûtera toutefois une amende de 11 euros à celui qui n’aura pas son éthylotest.

Actuellement, les éthylotests en question demeurent introuvables en Belgique. Ils ne seront pas disponibles avant la mi-juillet.

Davantage de radars, et fini d’échapper aux amendes

Depuis ce samedi, les automobilistes belges n'échapperont plus aux amendes pour excès de vitesse dans l'Hexagone. Un accord bilatéral entre les deux pays permettra un accès rapide aux données du titulaire de la plaque d'immatriculation, lequel recevra un ordre de paiement.

L'accord signé entre la France et la Belgique fonctionnera dans les deux sens: un automobiliste français pourra être poursuivi par les autorités belges. A partir de cette date, l'Agence nationale française du traitement automatisé des infractions aura accès aux fichiers belges et pourra envoyer dans les langues du pays les contraventions.

Notons que la France a fait installer davantage de radars, et a par ailleurs ôté la plupart des panneaux annonçant la présence de contrôles.