Clijsters et Malisse éliminés à Wimbledon

Le parcours des deux derniers Belges encore en lice au tournoi londonien de tennis s’est terminé ce lundi en 8e de finale. De façon inattendue, l’ancienne n°1 mondiale Kim Clijsters (WTA 47, photo) a été battue en 2 sets (6-1, 6-1) par l’Allemande Angélique Kerber (WTA 8), tandis que Xavier Malisse (ATP 75) s’inclinait en 4 sets (7-6, 6-1, 4-6, 6-3) face au Suisse Roger Federer, troisième joueur mondial.

L’Allemande Angélique Kerber (actuelle 8e mondiale) n’a pratiquement laissé aucune chance à Kim Clijsters (WTA 47), ce lundi en 8e de finale sur le gazon de Wimbledon. La Limbourgeoise n’était visiblement pas dans un bon jour et s’est fait battre en moins de trois quarts d’heure sur un score sans appel : 6-1 et 6-1.

Trois breaks permettaient à l’Allemande de faire plier le premier set à son avantage (6-1), en seulement 22 minutes de jeu. La seconde manche ressemblait à une punition pour l’ancienne n°1 mondiale, qui parvenait seulement de justesse à prendre 1 point en 20 minutes de jeu (6-1). Kerber (24 ans), de son côté, réalisait presque un sans-faute et devra maintenant affronter sa compatriote Sabine Lisicki en quart de finale. Cette dernière est parvenue à sortir l’actuelle n°1 mondiale, la Russe Maria Sharapova.

La dernière fois que Kim Clijsters avait été éliminée en 8e de finale à Wimbledon date de l’édition 2005, où elle s’était inclinée en 3 sets face à l’Américaine Lindsay Davenport.

Malisse ne parvient pas à résister à Federer

Dernier représentant belge en simple messieurs, Xavier Malisse (photo) n’est pas parvenu non plus ce lundi après-midi à s’imposer face à Roger Federer, ancien n°1 et actuel n°3 mondial. Le Suisse n’a pas éprouvé trop de difficultés à se débarrasser du Courtraisien (ATP 75), en quatre sets : 7-6 (7/1), 6-1, 4-6 et 6-3.

Demi-finaliste à Wimbledon il y a 10 ans, Malisse retrouvait Federer pour la 11e fois sur le circuit ATP, avec seulement une victoire à son actif contre le Bâlois. C’était en 1999 à Bruxelles, sur terre battue, en quart de finale de Coupe Davis.

Une interruption de trois quarts d’heure, en raison d’une averse, permit à Federer de reprendre des forces, tandis que Xavier Malisse semblait souffrir au dos. Elle ne lui permettait en tous cas pas de reprendre le dessus.