Des fraudes aux certificats médicaux pour immigrés ?

L’Office des Etrangers et la justice ont ouvert des enquêtes à l’encontre de 17 médecins qui auraient rédigé de faux certificats médicaux pour des demandeurs d’asile en attente d’un titre de séjour. Il s’agirait d’un total de 2.477 dossiers, indiquent ce lundi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Les 17 médecins à l’encontre desquels la justice et l’Office des Etrangers ont lancé des enquêtes sont soupçonnés d’avoir rédigé, contre paiement, des certificats pour des personnes d’origine étrangère - à savoir des demandeurs d’asile, des personnes en situation irrégulière ou disposant d’un statut temporaire. Grâce à ces attestations médicales, les étrangers ont pu obtenir un titre de séjour dans le cadre d’une régularisation médicale.

Selon les chiffres de l’Office des Etrangers, il s’agirait au total de 2.477 dossiers. Les médecins de contrôle de l’Office ont relevé de nombreuses irrégularités.

Parmi les 17 médecins soupçonnés de fraude, il y aurait deux Limbourgeois qui viennent d’être renvoyés devant le tribunal correctionnel, mais aussi des médecins installés à Liège, Bruxelles, Lokeren et Brasschaat.

Ils risquent de lourdes peines, dont la plus grave serait une suspension totale par l’Ordre des Médecins. Cette procédure dure facilement 2 mois.