Il faut 78 millions pour maintenir l’objectif budgétaire

Le rapport du Comité de monitoring évalue à 78 millions d’euros le montant à compenser au niveau fédéral pour maintenir le budget dans sa trajectoire établie, qui prévoit un déficit de 2,4% pour 2012. '"C’est plutôt une bonne nouvelle", estime le ministre du Budget Olivier Chastel (photo principale), au vu des 13 milliards d’euros supplémentaires que le gouvernement fédéral est parvenu à économiser depuis le début de l’année.

Le Comité de monitoring budgétaire avait été créé en 2010 pour donner des conseils aux négociateurs pendant les discussions de formation d’un nouveau gouvernement fédéral. Au début de cette année, ce nouveau gouvernement a finalement décidé de maintenir le Comité de monitoring. Ce dernier est composé de représentants des ministères des Finances, du Budget et de la Sécurité sociale, qui suivent de près les revenus et les dépenses au niveau fédéral.

Le dernier rapport en date du Comité de monitoring estime que la coalition fédérale doit encore trouver 78 millions d’euros supplémentaires afin de maintenir le budget fédéral dans la trajectoire établie, qui se base sur un déficit escompté de 2,4% pour cette année. Il s’agit d’un déficit minime par rapport aux estimations qui avaient été faites. Il tient compte des dépenses et recettes et résulte notamment de bons résultats de la sécurité sociale (+274 millions d’euros).

Les recettes fiscales et surtout non-fiscales sont par contre moins bonnes que les estimations (respectivement -54 millions et -226 millions d’euros). Quant aux charges d’intérêt, elles sont finalement moins importantes que prévu de 148 millions d’euros.

Le contrôle budgétaire (photo) qui se déroulera du 14 au 16 juillet portera donc sur 78 millions d’euros, auxquels il faudra ajouter le coût d’une mesure de relance de l’économie, ainsi que d’éventuelles dépenses supplémentaires pour la police et la justice. Le ministre du Budget, Olivier Chastel (MR), se montre optimiste, estimant que « nous arrivons à un résultat très bon ». Selon lui, il n’est pas impossible de trouver pareil montant, d’autant plus qu’au début de cette année le gouvernement fédéral a dû économiser 13 milliards d’euros supplémentaires et y est parvenu.