Umicore construit une usine en Corée du Sud

Le groupe de production de métaux, qui a son siège en Belgique, devrait pouvoir mettre en service d’ici fin 2013, à Cheonan, une usine de précurseurs NMC (contenant du nickel, du cobalt et du manganèse) utilisés dans la production de matériaux pour cathodes lithium-ion. Elle permettra de doubler la capacité de production d’Umicore dans ce domaine.

La nouvelle usine sera implantée sur un site industriel qui sera aménagé à Cheonan, en Corée du Sud (à 85 km au sud de Séoul), à proximité de l’usine principale de matériaux pour cathodes de Umicore. Elle devrait pouvoir être mise en service d’ici la fin de l’année prochaine, indique ce lundi un communiqué du groupe dont le siège est situé en Belgique.

L’usine produira des précurseurs NMC (qui contiennent du nickel, du manganèse et du cobalt). Ces précurseurs sont utilisés dans la production de matériaux pour cathodes lithium-ion. Les batteries lithium-ion à base de NMC sont, elles, utilisées dans de nombreux appareils électroniques portables. Elles représentent la principale technologie de batteries pour la nouvelle génération de véhicules hybrides et électriques.

« Une fois pleinement opérationnelle, l’usine en Corée du Sud doublera la capacité de production existante de Umicore pour les précurseurs NMC », précise l’entreprise belge.

Umicore possède huit implantations en Belgique, dont son siège principal à Bruxelles. En 2011, elle a ouvert une nouvelle usine à Hoboken (province anversoise), qui recycle des batteries.