L’armée belge a un nouveau patron

Le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) va proposer vendredi au conseil des ministres la nomination du lieutenant-général Gérard Van Caelenberge (photo principale) comme nouveau chef de la Défense. L’aviateur de 59 ans assure déjà cette fonction ad intérim, depuis le 30 mars dernier, à la suite de la démission du général Charles-Henri Delcour.

Au sein du gouvernement fédéral, le proposition du ministre de la Défense « pourra compter sur un consensus unanime », affirmait mercredi soir un communiqué du cabinet du ministre Pieter De Crem (photo).

Gérard Van Caelenberge a reçu ses ailes de pilote en 1977. Il a été successivement commandant de la 350e escadrille F-16 de Beauvechain, puis du 10e Wing Tactique de Kleine Brogel et enfin de la Composante aérienne.

A l’heure actuelle, Van Caelenberge combine la fonction de chef de la Défense ad intérim avec celle de sous-chef d’Etat-major pour les opérations et l’entrainement auprès de l’Etat-major général de la Défense. Il sera maintenant nommé pour une période de 4 ans.

Le nouveau chef de la défense prendra le commandement d’une armée transformée, « capable d’envoyer sur base annuelle quelque 5.000 militaires en opération sur quatre continents », affirme le communiqué du ministre De Crem. A la suite d’un plan de lourdes réductions budgétaires - qui s’est soldé par une réduction de 8.000 militaires, la fermeture d’un tiers des casernes et une épargne de 800 millions d’euros -, le gouvernement a approuvé récemment un programme d’investissement pour un montant de 242 millions d’euros pour cette année.