Petite fuite radioactive à Tihange ?

La Libre Belgique indique ce jeudi que de l’eau contaminée s’échappe de manière récurrente de la piscine de désactivation dans laquelle est entreposé temporairement le combustible nucléaire usagé issu du réacteur n°1 de la centrale nucléaire en province de Liège. Electrabel confirme qu’une fuite existe, depuis 6 ans, mais qu’elle n’a pas d’influence sur la sécurité des travailleurs et de l’environnement.

Selon le quotidien francophone La Libre Belgique, l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) aurait déjà relevé en 2006 que cette fuite, de débit extrêmement faible, n’était pas récente et que l’eau « légèrement radioactive » était traitée sur le site de Tihange comme les autres effluents liquides.

L’Agence précisait qu’Electrabel poursuivait ses investigations pour localiser la fuite, mais six ans plus tard on serait toujours au même point, écrit le quotidien. « Le problème est géré et il n’y a aucune pollution extérieure », assure l’AFCN. En moyenne, deux litres ont été récupérés quotidiennement en 2011. L’Agence fédérale estime que ce risque n’est pas inacceptable tant qu’il est géré, même dans la perspective de la prolongation de la vie du réacteur 1 de Tihange jusqu’en 2025.

Un expert en questions d’étanchéité aurait par contre estimé que la cuve doit être remplacée.

Non-événement selon Electrabel

Selon Jean-Jacques Pleyers, porte-parole d’Electrabel qui gère la centrale nucléaire, une fuite existe effectivement au bassin de désactivation de l’unité 1 de la centrale. Il qualifie néanmoins l’existence de cette fuite - depuis 6 ans - de « non-événement ». Il a assuré que la « fuite faiblement radioactive n’a aucune conséquence sur la sécurité des travailleurs, ni sur l’environnement et à l’extérieur du site ».

L’association de protection de l’environnement Greenpeace trouve par contre la situation « très préoccupante ». Selon elle, les signes de vieillesse d’installations nucléaires impliquent des risques qu’il ne faut pas sous-estimer. Greenpeace exige que le gouvernement belge revienne sur sa décision et ferme le réacteur 1 de Tihange aussi dès 2015.