Le "porte-monnaie électronique" va disparaitre

Le système de paiement Proton n’existera plus à la fin de l’année 2014, a annoncé l’exploitant de matériel de paiement électronique Bancontact Mistercash Company. L’utilisation de la carte permettant depuis 1996 de payer de petites sommes d’argent diminue en effet progressivement.

« L’élimination progressive de Proton est soigneusement préparée et le rythme sera adapté à nos clients », indiquait ce jeudi soir Kris De Ryck, le patron de Bancontact Mistercash Company. De plus amples informations sur la stratégie de production seront fournies à l’automne.

Le système Proton a été lancé en Belgique en 1996. Il se veut une sorte de porte-monnaie électronique permettant de payer de petites sommes d’argent - par exemple chez le libraire ou à la boulangerie - sans avoir à prendre de lourdes piécettes. Une somme d’argent peut donc être versée d’un compte en banque vers la carte Proton. Et nombre de magasins et de bureaux de poste possèdent encore toujours un terminal de paiement Proton.

Mais l’utilisation de la carte électronique diminue d’année en année. En 2011, on ne recensait plus qu’une petite soixantaine de millions de transactions Proton - ce qui représente une baisse de 16% par rapport à 2010.

De nouveaux systèmes apparaissent régulièrement sur le marché pour le paiement de petites sommes d’argent, via le GSM par exemple.