Une fête en maison de repos mène à 6 licenciements

Les six personnes qui ont été licenciées sont des membres du personnel d’une maison de repos (photo) dépendant du CPAS d’Alost (Flandre orientale), qui avaient la garde de nuit, et des collègues qui étaient venus spécialement pour prendre part à une fête bien arrosée. Les pensionnaires n’ont d’ailleurs rien entendu de cette fête.

Le président du centre public d’aide sociale (CPAS) d’Alost, Patrick De Smedt, estime qu’il était irresponsable d’organiser une fête dans la maison de repos et de soins qui dépend du CPAS. Beaucoup d'alcool aurait en outre été consommé lors de cette fête, alors que les tâches de la nuit (comme préparer les médicaments des patients) étaient négligées par les jeunes infirmières de garde. 

Le lundi qui a suivi les faits, les six membres du personnel ont été immédiatement licenciés. Le conseil du CPAS d’Alost doit encore confirmer officiellement ces licenciements.

Les six personnes concernées sont des employés de la maison de repos et de soins qui étaient de garde le soir et la nuit où la fête a eu lieu, ainsi que des collègues qui les avaient rejoint pour prendre part à la fête.

Les 54 pensionnaires de la maison de repos n’auraient cependant rien entendu ni vu de cette fête.