Juillet aura été trop froid et orageux

Le mois écoulé aura été plus froid d’un bon degré par rapport à la moyenne, et particulièrement orageux, a indiqué ce mercredi l’Institut Royal Météorologique. Pour le littoral belge, cela a entraîné quelque 20% de nuitées en mois par rapport à juillet 2011, si l’on en croit les chiffres provisoires du secteur touristique de la côte.

Le mois de juillet écoulé aura connu 20 jours d’orage, contre 13 jours au cours d’un mois de juillet « normal ». Le record des 30 dernières années, qui datait de 1994, a d’ailleurs été égalé.

Et ces orages ont été accompagnés de beaucoup de précipitations. Ainsi à Uccle, où se trouve l’IRM, quelque 115,7 mm d’eau sont tombés, contre 73,5 mm pour un juillet moyen. La quantité de pluie a été qualifiée d’anormale pour la saison par l’IRM, mais reste bien en deçà du record de 1988, où l’on avait comptabilisé 139,2 millimètres. A noter cependant que plusieurs provinces belges ont connu des inondations locales en juillet.

Les mesures ont également confirmé l’impression générale qu’il a fait plus souvent nuageux qu’en temps normal. En effet, il y a eu 173 heures et 23 minutes d’ensoleillement, alors qu’un mois de juillet qui se respecte apporte en Belgique 200 heures et 42 minutes d’ensoleillement. En 2000, le mois de juillet avait néanmoins été plus nuageux encore, avec seulement 92 heures et 8 minutes de soleil.

Quant à la températures moyenne, elle se sera également montrée timide : 17,3 degrés. Ce qui représente plus d’un degré en moins que la moyenne de 18,4 degrés pour juillet.

Saison touristique mitigée au littoral

Les chiffres provisoires du secteur touristique à la côte belge ne semblent pas prédire une saison exceptionnelle, notamment pour les restaurateurs, les hôtels et locations de logements de vacances. Selon Geert Hoorens, directeur régional responsable de la Côte chez Westtoer, le nombre de nuitées est inférieur à l’an dernier, mais les activités d’intérieur remportent un plus franc succès.

La météo très variable aurait de surcroît créé une sorte de dichotomie dans les chiffres touristiques. Ainsi avant le 21 juillet, ces chiffres étaient en baisse par rapport à la moyenne des années précédentes. Mais après la Fête Nationale, ils se sont réalignés sur leur niveau habituel.

Le nombre de nuitées est cependant resté inférieur d’environ 20% à juillet 2011. Quant aux activités d’intérieur - comme le festival de sculptures de sable et le parc Sealife Centre à Blankenberge -, elles ont attiré beaucoup de visiteurs. Le temps maussade n’y est pas étranger.