Le Zuiderpershuis perd son centre interculturel

Privé en juin dernier des subsides culturels alloués par le gouvernement flamand et accablé de dettes depuis quelques temps déjà, le Centre anversois des cultures du monde (WCC) - qui séjournait depuis 1992 dans le monument industriel classé Zuiderpershuis (photo principale) - est en liquidation.

La liquidation du Centre anversois des cultures du monde n’est pas réellement une surprise. Comme l’indique ce samedi le quotidien De Standaard, l’association culturelle avait vu ces dernières années son budget dérailler, pour aboutir finalement à des dettes de l’ordre de 350.000 euros. La direction artistique du WCC avait également reçu des critiques.

Pour couronner le tout, l’association se voyait privée en juin dernier de ses subsides alloués par la ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege (CD&V). Des subsides d’environ 1 million d’euros maintenant, qu’elle recevait depuis 1996. Celle qui occupait depuis 1992 le monument industriel Zuiderpershuis, amarré au Waalse Kaai à Anvers, et en avait fait le plus grand centre interculturel en Flandre, vient finalement de demander sa liquidation.

« A la suite de la décision du gouvernement flamand, nous avons tenté de trouver d’autres sources de financement, notamment auprès de l’administration communale anversoise, « explique le président du WCC, Eddy Boutmans. « Mais nous n’y sommes pas parvenus. Nous aurions pu encore continuer quelques mois, mais nous avions une montagne de dettes qui était devenue insurmontable. Nous avons donc décidé de jeter l’éponge”.

L’échevin de la Culture anversois, Philip Heylen (photo), veut maintenir ouvert le Zuiderpershuis, mais avec d’autres locataires. Le monument datant de 1878 est officiellement protégé depuis 1979, comme patrimoine industriel. Il a été rénové à la fin des années 1980.