La presse flamande évoque l'homme aux deux visages

La presse flamande est également revenue sur le décès de Michel Daerden. Quelques quotidiens consacrent leur éditorial au socialiste liégeois, évoquant eux aussi l'homme aux deux visages.

Het Laatste Nieuws" se montre extrêmement sévère, n'hésitant pas à comparer Michel Daerden à un croisement entre Serge Gainsbourg et Silvio Berlusconi. "Charmeur avec un parfum, celui de l'alcool. Le socialisme n'a jamais rimé avec misérabilisme pour Michel Daerden. Si d'autres s'en trouvent mieux, pourquoi ne pourrait pas lui aussi s'en trouver mieux? Et il roula donc au volant d'une Porsche cabriolet. A l'essence, Sancerre et Pomerol. Papa est mort. La Wallonie est sonnée".

De Morgen: "Tout le monde aimait papa"

Peu d'hommes politiques ont été aussi diabolisés en Flandre que Michel Daerden constate "De Morgen". "Mais quand même, Daerden n'était pas ce dadais classé qu'avait créé sa réputation, surtout flamande. Je le dis sans crainte: Michel était un intellectuel. Même un fétichiste des chiffres". Son seul problème était, selon l'éditorialiste, son besoin d'être aimé, pour lequel il était prêt à tout.

Populiste avant la lettre mais avec un coeur rouge. Tatoué de la Charte de Quaregnon. Bien que roulant en Porsche, l'ouvriérisme historique comme souffle de l'âme. Daerden avait un problème d'élocution. Et donc tout le monde pensait qu'il était toujours ivre. C'était aussi un timide existentiel: sans un petit verre, il ne se montrait pas (...). Il manquera dans notre démocratie gris souris. Et pas seulement le clown".

"Gazet van Antwerpen" voit dans Michel Daerden l'homme qui voulait être chanteur. Les socialistes wallons perdent un faiseur de voix mais aussi un enfant terrible, relève le quotidien. Selon lui, cet homme intelligent serait resté dans le cercle restreint d'Elio Di Rupo s'il ne s'était perdu dans les frasques et avait résisté à son amour de la bouteille.

Het Belang van Limburg titre également sur l'homme aux deux visages.

Pour Het Laatste Nieuws: "Papa est décédé après 12 jours de coma".