Des bunkers de la Première Guerre mondiale protégés

Dix bunkers et abris datant de la Première Guerre mondiale, installés dans le Westhoek (Flandre occidentale), ont obtenu le statut provisoire de patrimoine protégé. En principe, ils devraient voir leur nouveau statut confirmé définitivement d’ici un an. Ces témoignages du passé ne pourront alors plus être altérés, ce qui est important pour les cérémonies de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, en 2014.

Les dix postes militaires qui jouissent maintenant d’une protection provisoire se trouvent à Ypres (photo), Langemark-Poelkapelle et Zonnebeke, en Flandre occidentale. Il s’agit d’importants témoignages du passé.

Les bunkers sont en effet d’anciens postes d’observation et d’artillerie des Allemands, qui pendant le premier conflit mondial ont été progressivement conquis par les troupes alliées, et adaptés à la nouvelle situation au front.

Les traces des combats sont encore clairement visibles dans les bunkers et les abris des soldats. L’un des plus impressionnants est le poste de signalisation à Boezinge. Il s’agit d’une grande construction avec une sorte de lucarne. Elle servait aux soldats allemands à envoyer des signaux lumineux à leur arrière-garde.

Les dix bunkers et abris devraient bénéficier d’ici un an du statut définitif de monuments protégés.