Décathlon : Van Alphen au pied du podium

A Londres, l’Anversois de 30 ans a terminé quatrième au classement final du décathlon olympique, ce jeudi soir, après avoir effectué un excellent parcours de deux jours et été le plus rapide aux ultimes 1.500m. Il ne lui manquait que l’équivalent de 10 secondes pour décrocher la médaille de bronze.

Hans Van Alphen a terminé les 10 travaux forcés de l’athlétisme de sa noble discipline historique avec un total de 8.447 points, après avoir remporté jeudi soir la deuxième série du 1.500m final en 4 minutes 22 secondes et 50 centièmes. Aucun des 26 autres athlètes encore en lice n’a été aussi rapide que le Belge dans cette ultime épreuve. Jamais encore dans l'histoire de l'athlétisme belge, un Belge n'avait approché d'aussi près le podium olympique du décathlon. Le Malmédien Freddy Herbrandt avait en effet été 6ème à Munich en 1972.

L’Anversois avait déjà réalisé une très bonne prestation générale mercredi au cours des 5 premières épreuves du décathlon disputées à Londres. Il terminait en effet la journée à la 5e place du classement - après être arrivé 19e aux 100m, 2e au saut en longueur, 3e au lancer du poids, 3e au saut en hauteur et 15e aux 400m.

Ce jeudi, Van Alphen courait le 110m haies en 14 secondes et 89 centièmes, améliorant ainsi son propre record de 34 centièmes de secondes. Il signait ainsi le 5e temps de sa série et le 20e temps des 27 athlètes encore en lice. Le Belge conservait sa 5e place au classement du décathlon olympique. Il comptabilisait alors 5.205 points.

Au terme de la 7e épreuve, le lancer du disque, le décathlonien belge reculait jeudi midi à la 6e place, tout en ayant réussi un lancer de 48m28 à son troisième essai, ce qui améliorait son record personnel de 47m76. Van Alphen signait ainsi le 2e meilleur résultat au disque, sur les 27 athlètes en lice.

Au saut à la perche, l’Anversois terminait 7e avec un saut maximal de 4m80, mais il prenait la dixième place au lancer du javelot (photo), avec un lancer de 61m37. C’est dans cette discipline que le Cubain Leonel Suarez (8.523 points) l’a définitivement distancié dans la course à la médaille de bronze. La médaille d’or est allée à l’Américain Ashton Eaton, recordman du monde. Celle d’argent a été remportée par l’Américain Trey Hardee.

"Quatrième, c’est vraiment super !"

"J'ai perdu la bataille pour le bronze au javelot", a spontanément admis Hans Van Alphen, qui a terminé à 76 points du Cubain Leonel Suarez, jeudi soir à Londres.

L’Anversois de 30 ans se considérait lui-même au départ comme un simple outsider parmi d'autres dans ce concours à épreuves multiples. "Mon objectif, c'était le top-5", avouait-il. "Avec quand même le podium dans un petit coin de ma tête. Quatrième, c'est vraiment super. Franchement je ne l'espérais pas, et les trois premiers étaient réellement au-dessus du lot. Ils constituent le top mondial absolu. Surtout Eaton, bien sûr, mais les deux autres aussi...".

Il y a quatre ans à Pékin, Hans Van Alphen avait abandonné lors de son premier décathlon olympique. "Aussi, le principal, c'était quand même avant tout d'aller cette fois jusqu'au bout. Et cela au moins je l'ai réussi. Ensuite je voulais profiter au maximum de ma participation à cette épreuve olympique. Ce que j'ai également réussi. Tous ces drapeaux belges dans la tribune, c'était fantastique. Je ne suis pas près de l'oublier".