Le Flaminia va-t-il pénétrer dans nos eaux territoriales ?

Les autorités belges s’attendent à une demande de la part de l’armateur allemand de laisser le porte-containeurs MSC Flaminia pénétrer dans nos eaux territoriales pour trouver refuge dans le port de Rotterdam (Pays-Bas).

Le porte-conteneurs MSC Flaminia est en difficulté depuis le 14 juillet, dans les eaux internationales entre la France et la Grande-Bretagne. Un incendie a éclaté à bord après une explosion. Deux marins ont été tués et trois autres blessés. L’ équipage a été évacué. Ce porte-conteneurs, de 300 m de long , bat pavillon allemand. Il arrivait de Charleston (USA) et se rendait à Anvers.

Bienvenu nulle part

"Le navire qui transporte 2.876 conteneurs chargés de produits chimiques se trouvait cette nuit à plus de 300 miles nautiques des côtes françaises" écrit le quotidien régional breton Le Télégramme sur son site internet. Pour l’instant le navire n’est le bienvenu nulle part, mais les armateurs espèrent qu’il pourra accoster dans le port de Rotterdam aux Pays-Bas.

L’éventualité que le MSC Flaminia accoste dans le port de Zeebruges est peu crédible.La stabilisation du porte-conteneurs, indispensable pour entamer des opérations de déchargement, est l'une des conditions posées pour accueillir le navire. Les conditions météo sont mauvaises, et empêchent d'ailleurs depuis lundi la poursuite des opérations de sauvetage à bord.

Pour le reste, l'armateur ne semble évoquer aucune issue rapide. "Les négociations relatives à la permission d'entrer dans une zone abritée du littoral ou d'un port refuge n'ont toujours pas porté leurs fruits", pouvait-on lire sur son site Internet. L'armateur fournit également une photo prise hier montrant une nette émission de fumée s'élevant d'une des soutes endommagées par l'incendie et les explosions.