Un week-end caniculaire en perspective

La fin de la semaine s'annonce très chaude avec des températures qui dépasseront les 30° selon l'Institut royal météorologique (IRM). Certaines catégories de la population souffrent davantage de la chaleur et peuvent courir un risque mortel: les vieilles personnes, les malades et les enfants en bas âge. Il convient de prendre certaines précautions, rappelle le SPF Santé publique.

Les vagues de chaleur sont régulièrement meurtrières, essentiellement chez les 85 ans et plus. Lors de la canicule de l'été 2006, environ 940 décès avaient été attribués par le SPF à la vague de chaleur.

Passé, ce mercredi, en phase de pré-alerte ou d'avertissement, le plan "vague de chaleur" du SPF Santé publique prévoit la communication d'une série de conseils vers les maisons de repos et hôpitaux.

Les personnes âgées ressentent beaucoup moins la chaleur environnante en raison d'un affaiblissement du traitement central de l'information par le cerveau. Qu'elles soient en institutions ou non, elles devront impérativement faire l'objet d'une attention particulière et renforcée.

Il est donc essentiel de leur faire prendre régulièrement des boissons fraîches (eau, jus, thé, soupe, yaourt) et des repas légers (fruits, crudités). Il faudra aussi s'assurer de la bonne ventilation des pièces et vérifier que ces personnes à risque sont légèrement vêtues.

Les enfants en bas âge courent aussi certains risques en période de forte chaleur. En effet, leurs réserves de liquide sont insuffisantes, explique le SPF.

Pour les plus jeunes, les conseils sont assez simples: boire régulièrement et abondamment (éviter les limonades), mettre des tenues légères avec chapeau ou casquette, limiter la durée des activités au soleil (surtout en début d'après-midi) et appliquer toujours une crème solaire haute protection lorsqu'ils vont au soleil.

Enfin, les personnes en bonne santé devront également observer quelques règles. Évitez les efforts physiques intenses aux heures les plus chaudes, buvez abondamment de l'eau mais évitez alcool et café. Si vous résistez à la chaleur, vous devrez néanmoins probablement faire face à un pic d'ozone néfaste pour la santé.

Risque accru sur les routes

Les organisations d'automobilistes VAB et Touring ont eux aussi rappelé l'impact des fortes chaleurs sur la route. Prendre le volant sous la canicule revient à conduire avec 0,5 gramme d'alcool dans le sang, assurent-ils. En plus d'une réserve suffisante d'eau potable, il faudra aussi veiller à s'assurer du bon fonctionnement du véhicule.

Parmi les pépins techniques les plus fréquents, la batterie et le système de refroidissement occupent le haut du classement. L'usage du système de conditionnement d'air implique une dépense importante d'énergie et le moteur, surtout dans les files, a tendance à surchauffer. De plus, des pneus usés ou insuffisamment gonflés peuvent aussi être problématiques.

En prévision d'un grand nombre de départs vers la Côte belge ce week-end, les deux organisations donnent une série de conseils. Au début du voyage, il vaut mieux rouler quelque temps les fenêtres ouvertes et ne pas mettre l'air conditionné sur une température trop froide afin d'éviter la surcharge.

Enfin, Touring rappelle l'importance de boire beaucoup d'eau par forte chaleur et surtout d'avoir, dans la voiture, une réserve suffisante en cas de files ou de pépins techniques.