Reynders outré après un communiqué lui rendant hommage

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a réagi mardi soir avec indignation après un communiqué publié par les jeunes CDH et s'inspirant des hommages qu'il a rendus à deux hommes politiques socialistes récemment décédés.

En visite en République démocratique du Congo, où il a pris connaissance de ce communiqué publié par plusieurs médias, Didier Reynders a annoncé qu'il demanderait des excuses au président du CDH, Benoît Lutgen.

"Qu'il assume ses responsabilités au sein de son parti", a-t-il lancé, visiblement outré par le contenu de ce texte.

"S'ils sont jeunes CDH, ils feraient mieux d'arrêter la politique", a ajouté M. Reynders à l'adresse du mouvement , marquant son étonnement qu'un tel communiqué puisse être diffusé sous le prétexte d'humour.

Dans ce texte publié sur leur site internet, les Jeunes CDH présentent notamment "leur plus sincère hommage à un homme remarquable mais qui suscite la controverse par des attitudes parfois polémiques et blessantes".
Les Jeunes CDH ajoutent "qu'ils garderont un très bon souvenir de lui, même si son image publique et sarcastique, a depuis bien longtemps pris le dessus sur l'image du génie".

Les Jeunes CDH persistent et signent

L'hommage ironique à Didier Reynders "n'a jamais annoncé son décès", ont précisé les jeunes CDH mardi matin dans un communiqué. Le ministre des Affaires étrangères avait demandé des excuses. Benoît Lutgen, président du CDH, n'a pas souhaité réagir à cette polémique.

Publié lundi soir sur leur site internet, le texte "indiquait clairement qu'il s'agissait d'un plagiat des communiqués que Didier Reynders a rédigés pour les décès de Michel Daerden et Guy Spitaels", précisent les jeunes CDH. Dans leur communiqué, les jeunes humanistes "rappellent qu'il est d'usage de rendre un hommage neutre ou positif" lors du décès d'une personnalité politique et "regrettent" que Didier Reynders n'applique cette tradition que pour "des personnalités politiques libérales". Dans son hommage, Didier Reynders avait en effet souligné le rôle joué par Guy Spitaels dans les "affaires".
Les jeunes CDH présentent néanmoins leurs regrets "à celles et ceux ou celui qui n'auraient pas lu le post dans son intégralité ou qui auraient été choqués par une information relayée partiellement".