L’iPad obligatoire dans une école de Blankenberge

Les 710 élèves du collège Sint-Pieter et de l'école de commerce Sint-Jozef (SPSJ) de Blankenberge devront se présenter en classe munis d'un iPad lors de la prochaine rentrée scolaire le 3 septembre. L'école maintient donc son projet malgré l'opposition de plusieurs parents et des instances dirigeantes de l'enseignement.

Le directeur de l'école avait annoncé en mars que les élèves devaient acheter une tablette d'Apple en vue de l’année académique 2012-12013. Au sein du collège Sint-Pieter et de l'école de commerce Sint-Jozef (SPSJ) de Blankenberge, la possession d’un iPad sera donc désormais une nécessité si les élèves désirent continuer à suivre les cours dans l'établissement ou encore pouvoir faire leurs devoirs.

L’enthousiasme était loin d’être général à la suite de cette annonce. Un groupe de parents avait porté plainte contre cette mesure. "Le coût et le consensus autour de cette mesure n'étaient pas clairement définis", estimaient ces parents qui se sont d'ailleurs vus accorder gain de cause par le ministère flamand de l'Enseignement.

La direction a fait appel de cette décision et a maintenu son projet. Les élèves de l’établissement devront donc être munis de leur iPad à la rentrée. "Nous avons un moment considéré de reporter le projet", a expliqué Nicole Vancoillie, présidente du conseil d'administration de l'établissement lors de l’émission matinale "De ochtend" sur Radio 1 (VRT). "Un report ferait toutefois plus de mal que de bien", a-t-elle estimé.

"Seule une dizaine des 700 parents concernés a fait objection. Les autres avaient déjà tenu les coûts en compte pour démarrer le projet. Nous attendons la décision du ministre qui tombera probablement après la rentrée", a précisé Nicole Vancoillie, qui déplore le fait que la rentrée scolaire se fasse dans ces conditions.

L’école a par ailleurs souligné qu’aucun élève ne sera laissé pour compte. Il existe ainsi une caisse sociale afin d’éviter que des parents qui n’ont pas les moyens soient mis de côté. La directrice de l’établissement a en outre pointé du doigt le coût élevé des livres scolaires. Selon elle, nom d’entre eux seront remplacés par l’iPad.

Selon Nicole Vancoillie, seule une amende pour faute de procédure pourrait encore sanctionner l'école. D'après l'un des plaignants, plusieurs parents ont d'ores et déjà décidé de changer leur enfant d'école.