Un adjudant décède après l’explosion à Helchteren

Une des victimes de l'explosion survenue mercredi matin sur un champ de tir militaire à Helchteren (Limbourg) est décédée durant la nuit, annonce jeudi la Défense dans un communiqué. Au total, sept militaires du service de déminage ont été blessés lors de l’incident.

"L'Adjudant Johan Bosmans est décédé à l'hôpital militaire de Neder-over-Heembeek des suites de ses blessures", explique la Défense.

Agé de 47 ans, Johan Bosmans travaillait depuis 1991 comme démineur au sein du SEDEE (Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs). Il était marié et père d'un jeune garçon.

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, et le Chef de la Défense, le Général aviateur Gérard Van Caelenberge, présentent à la famille, aux connaissances et aux collègues du SEDEE leurs plus sincères condoléances.

Sept militaires du service de déminage ont été blessés dans l'explosion qui s'est produite lors du déchargement d'un véhicule léger militaire type Unimog.

Après l'explosion, les pompiers de Genk et une équipe médicale d'urgence se sont rendus sur place. Deux hélicoptères Sea King ont également été dépêchés sur les lieux de l'accident avec une équipe médicale à bord.

Six blessés ont été emmenés au centre pour grands brûlés de Neder-over-Heembeek, à l'hôpital du Stuyvenberg à Anvers et le dernier à Liège. L'un d'eux, Johan Bosmans, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi.