Des caméras intelligentes à la frontière hollandaise

Plusieurs communes limbourgeoises situées à la frontière avec les Pays-Bas veulent faire installer des caméras intelligentes capables d’enregistrer et de reconnaître des numéros de plaques d’immatriculation. Les informations recueillies peuvent être utilisées par la police, notamment dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue.

La commune frontalière de Maasmechelen a depuis un certain temps fait installer ce genre de caméras. Les communes de Lanaken et de Riemst ont à présent la même ambition.

"Il est possible de les utiliser passivement afin de voir qui est passé par la commune, quel véhicule y est entré", indique le bourgmestre de Riemst, Mark Vos (CD&V). "Mais s’il y a par exemple un numéro de plaque appartenant à une personne qui a quelque chose à se reprocher, il y a alors moyen de le découvrir grâce à la base de données", poursuit-il.

"Il est également possible d’indiquer un numéro de plaque déterminé. Ainsi, quand la caméra le reconnaît, elle envoie un signal à la police qui peut dès lors intercepter le véhicule. Notre intention première est de bénéficier d’un contrôle supplémentaire suite à l’introduction de la nouvelle loi sur les drogues douces aux Pays-Bas", explique encore le bourgmestre.