Grève chez De Lijn après une agression

Les chauffeurs de bus De Lijn du dépôt de Saint-Nicolas (pays de Waes) sont partis en grève, mardi matin, après une agression d'un chauffeur survenue lundi soir sur la ligne 81 Melsele-Zwijndrecht. Le trafic des bus en pays de Waes est fortement perturbé, indique De Lijn.

Un groupe de mineurs d'âge aurait frappé un chauffeur circulant sur la ligne 81, le laissant inconscient. Les faits se seraient produits après que le chauffeur leur ait demandé d'arrêter d'actionner sans cesse la sonnette d'alarme et de tenter d'ouvrir la portière de secours.

Le trafic des bus est perturbé sur plusieurs lignes mardi matin en pays de Waes.

Dirk Stautemas, du syndicat ACOD-TBM, attend l'analyse des images caméras de l'incident qui devrait avoir lieu mardi matin. "Nous tolérons de petits incidents mais ici on a franchi une limite", indique-t-il. "Des mesures s'imposent".

Une rencontre avec la direction est prévue dans la journée.